Le festival ]interstice[ rencontre des inclassables explore depuis 2006 des pratiques novatrices d’artistes internationaux qui interrogent les relations intermédias son/image/objet/espace. Ces projets prennent la forme d’expositions d’arts visuels et numériques, de concerts, de performances et sont accompagnés de rencontres, programmes vidéos et d’un laboratoire de création.

Le projet d’]Interstice[ est une traduction urbaine par un ensemble de créations situées dans un parcours constitué d’espaces patrimoniaux/publics/privés/alternatifs faisant interagir l’habitant-visiteur-citoyen et la ville. Ce design urbain éphémère opère une liaison qui redéfinit le territoire. Les créations rassemblées pour cette nouvelle édition sont fondées sur l’expérimentation et sont l’œuvre de poètes technologiques. La notion de « nouvelles technologies » est cependant détournée de son usage strictement mécanique et utilitaire au profit d’une approche poétique et sensible, au centre de laquelle on trouve l’objet. Hautement complexe dans leur mise en œuvre (le high tech) ou application technique «par le bas» (le low tech). Les artistes transmutent des objets ordinaires et leurs environnements en instruments d’une poésie sensuelle qui nous invitent à re-voir le monde et à ressentir la dimension poétique qui peut émaner de ces environnements quotidiens.

]interstice[ est un laboratoire d’agencement visuel et sonore des œuvres, à partir de mécaniques élaborées ou de formes triviales, dévoilées ou non. L’ingénierie ne porte de sens que pour elle-même, toujours elle disparaît dans le flux des réflexions et des sensations, laissant le public en suspension entre deux états de réalité. Elle compose et recompose une autre réalité de notre perception de la création contemporaine et de ses relations au temps et à l’espace de la ville.

De nombreux partenaires associatifs, institutionnels et privés s’associent pour proposer en accès libre et pendant deux semaines une programmation exigeante et éclectique de concerts et de performances et inviter à la découverte d’expositions qui donnent à voir et à entendre des expériences fugitives sur la mobilité des phénomènes de flux et d’ondes en défendant des visions singulières et expérimentales évoquant pour cette nouvelle édition la notion de : « Dancing and singing objects ». Le festival investit neufs lieux patrimoniaux, institutionnels ou alternatifs et invite les publics à un véritable parcours de découvertes de la création la plus actuelle dans la ville de Caen.

David Dronet / station mir

artificiel

condemned_bulbes ÉSAM Caen/Cherbourg, Site de Caen
Grande galerie
Cours Cafarelli

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
de 15h à 19h sauf le dimanche
artificiel

Condemned_bulbes

Condemned_bulbes est une installation sonore et visuelle constituée d’ampoules incandescantes de 1000 W. En modulant l’électricité par un gradateur conçu à cette fin, Artificiel parvient à faire vibrer le filament des lampes de façon très audible et contrôlable. L’installation est en quelque sorte un chœur d’électricité brute qui se manifeste de façon acoustique. La disposition visuelle très simple des ampoules favorise la perception de l’ensemble, tout en occupant clairement l’espace dans lequel l’œuvre est présentée, des ajustements visuels et sonores sont effectués à chaque présentation de façon à faire ressortir les qualités architecturales et sonores du lieu visité.

http://www.artificiel.org

zimoun

création originale in situ Eglise saint nicolas
rue Saint nicolas

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
de 15h à 19h sauf le dimanche
zimoun

à l’aide d’éléments simples et fonctionnels, Zimoun construit des dispositifs sonores inspirés de l’architecture. Explorant le rythme et le débit mécanique, répétant de manière obsessionnelle des modules élaborés à partir de matériaux d’usage courant (carton, petits moteurs…), ses installations jouent de l’opposition entre les organisations très structurées du modernisme et les forces chaotiques de la nature. D’une grande profondeur émotionnelle, le murmure des phénomènes naturels dans les constructions minimalistes de Zimoun touche instinctivement.

Zimoun, né en Suisse en 1977, vit et travaille à Berne. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions personnelles et collectives ou lors de performances dans le monde entier. Il a remporté plusieurs prix artistiques et effectué de nombreuses résidences.

Brunch / rencontre avec Zimoun à
ésam caen/cherbourg, site de caen, atrium
le mardi 13 mai à 12h30

http://www.zimoun.ch

david letellier

versus artothèque, espaces d’art contemporain
palais ducal

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
du mardi au samedi de 14h à 18h30
david letellier

Véritable exercice de communication entre deux sculptures cinétiques en forme de fleur - dont les corolles interagissent justement en fonction des fréquences émises par l’autre - Versus ramène le principe récurrent d’interactivité du spectateur à une logique plus limitative de perturbation du dialogue entre deux machines. Destitué de son pouvoir de contrôle habituel sur ces dernières, l’humain se transforme en élément parasite d’une boucle sonore fermée produite par deux « monstres » autonomes.

http://www.davidletellier.net

erik samakh

création originale in situ église du vieux st-sauveur
place saint-sauveur

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
de 15h à 19h sauf le dimanche
erik samakh

L’œuvre entier d’érik Samakh naît d’un dialogue constant entre l’homme et la nature. Attentif à ses bruits et à ses sons, à ses couleurs comme à ses différents règnes, il agit en arpenteur. Depuis quelque 25 ans, il capte, enregistre, et restitue dans l’espace du musée ce qui constitue pour lui une véritable matière plastique qu’il installe et diffuse en autant de lieux propres à la découverte. L’espace ambiant, dévolu jusqu’alors au pouvoir des images devient tantôt un «lieu d’écoute», tantôt un «espace de silence» et transforme notre approche perceptive et perceptible du réel. Mais il intervient aussi dans le paysage et le fait réagir, en y greffant différents instruments de son invention. Erik Samakh n’est pas tant un acousticien qu’un artiste du temps présent, attaché à offrir de possibles expériences et sensations au-delà du visible…

http://www.documentsdartistes.org

Alexandre joly

trames La fermeture éclair
quai françois mitterand

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
de 15h à 19h sauf le dimanche
alexandre joly

Il y a dans les pièces d’Alexandre Joly, un matériau qu’il emploie avec constance, les piézos. De petits haut-parleurs low-tech en forme de pastille qu’il a d’abord trouvés puis récupérés dans des cartes postales d’anniversaire ou dans des cartes musicales puis soudés entre eux, si bien qu’ils constituent un circuit — longiligne, évanescent, doré — de fils, de câbles, de filaments. Ainsi mis en réseau, le son des piézos se transforme en même temps que ceux-ci produisent une forme graphique, figurent un monde imaginaire, animal et sensible. Pauvreté des moyens, telle que Robert Filliou pouvait l’exprimer dans son projet poétique et plastique, mais aussi dans la perspective des outils sonores que les plasticiens expérimentent. Se situant dès lors dans une autre dimension artistique que celle des musiciens il explore des notions comme le temps, l’espace, le paysage ou l’imaginaire avec des sons qu’il appréhende d’un point de vue visuel, plastique, sculptural.

Brunch / rencontre avec Alexandre Joly à
ésam caen/cherbourg, site de caen, atrium
le mercredi 14 mai à 12h30

http://www.alexandrejoly.net

 

 

Radar Hovering In The Sky La fermeture éclair
quai françois mitterand

mardi 13 mai à 22h30
alexandre joly

Capteur d’ondes électromagnétiques, moteur, transformateurs, stroboscopes, digital tanpura, taishogoto et objets divers.

Un capteur d’ondes électromagnétiques est mis en rotation grâce à un petit moteur, comme un radar, il dessine des cercles à différentes vitesses. Divers appareils électriques (transformateurs, stroboscopes, ventilateurs), sont disposés et déplacés sur ce périmètre. Ce dispositif capte ainsi « l’aura électrique » des objets. Ces variations cycliques sont accompagnées par divers instruments acoustiques.

Cette expérience se concentre sur une forme d’écoute sensible et hypnotique ; elle questionne sur la nature des sons et leurs transformations progressives.

« J’aime les sons physiques qui deviennent matières à sculpter un espace, soit de manière infime, soit de manière radicale que l’on peut appréhender avec tout son corps. J’aime aussi cette idée que les bonnes musiques sont flottantes et organiques, ce sont celles qui évoquent le plus de choses et touchent l’âme sensiblement. »

http://www.alexandrejoly.net

jean lain

création originale le style diwo
place jean letellier (quatrans)

vernissage mardi 13 mai de 17h à 20h
exposition visible du 13 au 24 mai
de 15h à 19h sauf le dimanche
jean lain

Concepteur, créateur et entrepreneur, reflet du statut de l’artiste contemporain qui se doit de multiplier les rôles, Jean Lain explore à travers une multitude d’objets dérivés, les divers protocoles de diffusion et de commercialisation de la création. Jean Lain s’approprie différents contextes commerciaux pour les figer en sculptures inertes ou les utiliser à travers des prestations qui s’apparentent plus à des performances qu’à de simples parodies du business. Une matérialité visuelle du monde qui déploie ses logos, ses signes et ses décors propres à l’esthétique marchande de masse, en quête d’impact sensible. Mais Jean Lain n’existe pas simplement en tant qu’ombre envahissante des symboles de la société de consommation, dans un style post-pop. Ses différentes pièces s’apparentent plus à des vanités contemporaines, des objets-sculptures aux dimensions monumentales, des jouets géants inanimés qu’on aurait arrachés de l’oubli, une temporalité intérieure, nostalgique. La fragilité apparente des sculptures évoque le caractère éphémère de toute chose.

http://www.jean-lain.fr

benjamin dupé

fantôme, un léger roulement, … ésam Caen/Cherbourg
site de caen, grande galerie
cours cafarelli

du mercredi 14 mai au samedi 17 mai
beanjamin dupé

FANTÔME, UN LÉGER ROULEMENT, … ET SUR LA PEAU TENDUE QU’EST NOTRE TYMPAN

« Composition musicale pour sons électroacoustiques, instruments mécaniques et objets sonores pilotés, Fantôme, (…) se joue dans un espace immersif, résonant et lumineux, doux et enveloppant, qui place les spectateurs au cœur de la vibration musicale. En organisant différents stimuli (sons, mouvements d’automates mécaniques, vibrations de matières, intensités lumineuses), la pièce déploie une écriture qui s’adresse à l’ensemble des sens, mais dans laquelle la musique demeure le langage prépondérant, jouant de mystère et de fascination. Une expérience sensorielle donc, mais aussi mémorielle : cachés sous la composition, quelques indices, visitant le mythe d’Orphée, invitent à mettre en résonance ce qu’il nous reste, confusément ou inconsciemment, dans la tête ou dans le corps, de la figure d’Orphée et de son Eurydice perdue. »

http://www.benjamindupe.com

yro

eile ésam Caen/Cherbourg
site de caen, auditorium
cours cafarelli

mardi 13 mai à 21h30
yro

Eile est une performance live cinéma dans laquelle Yro (Elie Blanchard) fabriquent en direct le son et l’image à l’aide d’une caméra, de microphone, de papier, billes, coton, lumière, plastique... En filmant les matières par une caméra en banc-titre, il assemble les boucles filmées pour créer un cinéma abstrait et entêtant. On assiste au processus de fabrication des images et les objets manipulés devant la caméra prennent une nouvelle dimension narrative. L’expérience est unique et fragile. Yro, artiste plasticien, croise la performance, la vidéo, la musique et l‘installation. Son univers visiblement hyper-structuré et minimal se révèle être une expérience déstructurante et fragile. Il utilise des matériaux tangibles tel que le papier, le verre, les moteurs, la lumière, qu’il transforme, filme et équipe d’éléments interactifs. Il explore un territoire composé de formes primaires, de dispositifs simples et d’objets qui prennent une nouvelle dimension poétique entre interactions, ombrages, systèmes motorisés et synesthésie. Ses œuvres utilisent un réseau de figures symboliques et évocatrices, composant une trame plastique qui crée un espace propice à la subjectivité et à la poésie. Yro est également le coordinateur des PIXELS TRANSVERSAUX, structure dédiée à l’art vidéo ainsi que le directeur du festival VISIONSONIC présentant des performances audiovisuelles.

http://www.yroyto.com

johannes bergmark

platform conservatoire de caen
rue du carel

jeudi 16 mai à 20h30
johannes bergmark

Johannes Bergmark met en scène une sorte de théâtre surréaliste d’objets musicaux. Parmi ses nombreux projets, il joue d’un « méta » instrument, une scène amplifiée qu’il appelle « platform », constituée d’objets trouvés, sélectionnés pour leurs qualités sonores comme des jouets, des objets cassé, des matériaux naturels, des décorations kitsch, des ustensiles et autres outils étranges à la fonction inconnue. Il réside à Stockholm, travaille trés régulièrement à Berlin ou il conduit des ateliers sur les sources sonores « inhabituelles », invente des instruments et cultive son penchant pour la scie musicale, le micro moog ou le Djan Bau vietnamien.

http://www.bergmark.org

patrick farmer & david lacey

Radar Hovering In The Sky conservatoire de caen
rue du carel

jeudi 16 mai à 20h30

Patrick Farmer is an artist working with composition. He was born in Beckenham, Kent in 1983, and has moved all over the country since then. His mother bought him his first drum kit when he was twelve and eight years later he spent six months in India studying Hindustani Tabla with Pandit Nayan Ghosh. Still most often referred to as a percussionist, though he hasn’t performed on a drum kit for nearly four years, Farmer will commonly enlist the help of a drum or turntable to act as a resonator for natural materials or filtering field recordings.Lately he has been using the motors of a reel to reel player in preparation for his tour with Stephen Cornford.

David Lacey is a musician from Dublin. He uses drum set, percussion, crude electronics, found objects and cassettes. He plays regularly with Rob Casey, Patrick Farmer, Daniel Jones, Fergus Kelly, Ailbhe Nic Oireachtaigh, Cian Nugent, Colm O’Hara, Paul Vogel and the group Chip Shop Music. He has also performed with Rhodri Davies, Mark Wastell, Angharad Davies and Annette Krebs, amongst others. He is currently part of the collaborative project Unforeseen with Anthony Kelly, Fergus Kelly, David Stalling and Paul Vogel. He has had music released on the labels Another Timbre, Cathnor, Confront, Copy For Your Records, Fort Evil Fruit, Homefront and Room Temperature.

http://patrickfarmer.org

mlfd

artothèque, espaces d’art contemporain
palais ducal

mardi 20 mai à 20h30
mlfd

MLFD est un duo à la tonalité improbable formé au printemps 2009. Il est composé de Marc Levillain (Alice the Goon, Off the Beaten Track, Trip Fontaine) et Franck Dubois. Chaque session est un risque sonore. Le concept de ce duo expérimental est basé sur l’improvisation, prenant en compte les éléments qui constituent le lieu. Chaque session live ou privée depuis 2009 (27 à ce jour) est enregistrée.

Il n’y a jamais de répétition et la performance est liée au contexte même du lieu. La durée ne dépasse jamais 40 minutes.

Marc Levillain (batteur/percussioniste de formation) n’utilise que les objets et matériaux trouvés sur place. Seule l’amplification avec des capteurs (micros piezzo) est utilisée.

Franck Dubois utilise un cadre de piano métallique et une guitare comme « résonnateurs » avec un ampli afin de produire des effets larsens (feedbacks) liés à l’espace du concert. Au grè de l’improvisation, chacun des deux musiciens peut intervenir et manipuler d’autres matériaux.

http://www.mlfd.fr

bj nilsen

artothèque, espaces d’art contemporain
palais ducal

mardi 20 mai à 21h30
nilsen

BJ Nilsen, né en 1975 est un artiste suédois. Son travail est principalement axé sur le son, la nature et ses effets sur les êtres humains. Ses enregistrements sur le terrain, comme la perception du temps et de l’espace sont souvent traités électroniquement.

Il travaille aussi comme compositeur et concepteur sonore pour le film documentaire, le théâtre, la danse et la télévision.

Il performe dans le monde entier en solo et crée un univers sonore immersif et intime. Il est distribué par le label anglais Touch.

http://www.bjnilsen.com

david neaud, juHyun & sunyoung choi

performance sonore et théâtre d’ombres artothèque, espaces d’art contemporain
palais ducal

mardi 20 mai à 22h30
neaud

Depuis quelques années, David Neaud s’intéresse essentiellement à l’art audio et, plus précisément, aux propriétés physiques et aux instabilités internes des sons avec lesquels il joue. Basé sur une technologie low tech et sur divers objets domestiques, ses dispositifs sonores bricolés sont des sortes de laboratoires de fortune évoquant tables de mixage archaïques et synthétiseurs primitifs. Grâce à ces dispositifs, il capte et piège des vibrations afin de générer un univers fragile — qui n’est pas sans rappeler par moment une certaine illustration sonore des films de science-fiction des années 50-60 — constitué de nappes sonores superposées.

Durant chaque prise, il essaie de contrôler une réaction en chaîne d’événements préalablement appris. Il est assez proche de l’activité d’un bruiteur/expérimentateur s’essayant à reproduire de petites parades sonores et visuelles. Aussi, parce que l’élaboration des dispositifs est basée sur une technologie précaire, la maîtrise du jeu reste improbable. En cela, ses productions sonores et visuelles sont largement ouvertes au hasard et à l‘accident, donnant lieu à des temps d’improvisation et de recherche…

Juhyun Choi est sud-coréenne et vit en France depuis 2001. Elle est plasticienne et auteur de bandes dessinées, elle a notamment publié Sous la peau du loup et Halmé (éd. Cambourakis), et Ressac (éd. Tanibis). Ses histoires courtes sont parues dans plusieurs revues politiques et collectifs de bande dessinée (notamment Le Monde diplomatique en bande dessinée, Internazionale, Le Nouveau Journal de Judith et Marinette, Stripburger). Elle a été en résidence à la villa Marguerite Yourcenar et à la Maison des auteurs d’Angoulême. En tant que plasticienne, elle réalise des spectacles expérimentaux de théâtre d’ombres, mêlant danse et musique. Ses pièces ont été jouées à Ljubljana et à Bruxelles.

http://davidneaud.wix.com/davidneaud
 
http://choijuhyun.wordpress.com

hp process

translations ésam Caen/Cherbourg
site de caen, auditorium
cours cafarelli

jeudi 22 mai à 20h30
hp process

Translations est une performance vidéo et sonore sur la vitesse et l’espace-temps, où son et images sont produits en temps réel dans une logique synesthésique et hallucinatoire.

C’est une plongée dans les vibrations de la vitesse et dans les diffractions temporelles et spatiales produits par les déplacements, les trajets, les connexions, les translations. Expérience cinétique, dream-machine numérique qui transcende l’opposition entre vision réelle et projection imaginaire, entre espaces géographiques et espace mental, Translations vous emporte dans un voyage hypnotique. Distance et dilatation, rythme et compression, défilement et suspension, synchronisation et décrochage sont les thématiques de ce projet de live cinéma.

www.hp-process.com

Valentin durif

émincé d’oreilles ésam Caen/Cherbourg
site de caen, auditorium
cours cafarelli

jeudi 22 mai à 21h30
valentin durif

Émincé d’oreilles est à la fois un spectacle et une installation musicale à mi-chemin entre le concert et le théâtre d’objets. En disposant de moteurs-actionneurs et de haut-parleurs vibrants sur des objets souvent hors d’usage, Valentin Durif détourne une batterie d’ustensiles de cuisine, associés habituellement à leur seule fonction utilitaire. Le décor de distord rapidement pour laisser place à un univers vivant, visuel et sonore. Émincé d’oreilles se décline en plusieurs tableaux avec des références esthétiques inspirées du cinéma et à la littérature fantastique. Le musicien perturbe, accorde et altère les sonorités, il se confronte littéralement au dispositif. Des sons synthétiques et des voix s’ajoutent à l’ensemble, joués en direct. Le résultat est une musique à la fois très électronique et très acoustique, inspirée autant de l’electronica, du rock que d’une veine plus bruitiste de la création sonore et musicale.

http://vdurif.free.fr

jean vance

before/apero/playlist le quatorze
vendredi 16 mai à 19h
concert l’écume des nuits
vendredi 16 mai à 21h
jean vance

A la fois contondant et coton-tige, survêtement et exosquelette, Jean Vance est le genre de crypto-rappeur se nourrissant exclusivement de kératine. Le dessous des canapés convertibles est son domaine de prédilection mais, de temps à autres, au glaire de lune, il s’en va donner des concerts de rrrap à l’autre bout de sa ville natale. Sa prestation à l’Écume des Nuits sera probablement accompagnée de coloriages muraux signés Ronchhon De Golgauthier.

Anne solo

Mix l’écume des nuits
vendredi 16 mai à 22h

Anne Solo mixe le hip-hop. C’est la musique qui l’a toujours attirée, qui l’a fait danser, malgré la misogynie, ou peut-être à cause, vu qu’elle est plutôt cascadeuse. Parallèlement, elle fait des projections d’ombres comme lors de la clôture de Nordik Impakt en 2012, une installation dans la cour de la Fermeture éclair en projection sur les façades, et en 2013, elle a réalisé un clip pour Samba de la Muerte sur le titre «Secrets».

Cousteau twins

before/apero/playlist le quatorze
mercrredi 21 mai à 19h
concert l’écume des nuits
mercredi 21 mai à 21h

Flavien Lavisse & Raphaël Martin

mimi kawouin

before/apero/playlist le quatorze
vendredi 23 mai à 19h
concert l’écume des nuits
vendredi 23 mai à 21h
mimi kawouin

Impro Funny Noisy Colorée Mimi Kawouin, transformiste aléatoire, accompagne ses éructations de tout un arsenal d’objets sonores et visuels bricolés maison. Chaque performance est un prétexte à tester de nouveaux bricolages….

rafhell

Mix L'écume des nuits
vendredi 16 mai à 22h

combien mille

Mix L'écume des muits
vendredi 16 mai à 22h

Collectif caennais dont l’object est de réunir de jeunes acteurs de la scène musicale ou des arts visuel pour «faire ensemble». C’est sous la forme d’un label de musique que l’aventure prend forme depuis 3 ans. Combien Mille ce sont : Superpoze, SAmBA De La mUERTE, Adrien Melchior et Mathieu Lion…

Luc brou & renaud jaillette

futur france / création vidéo originale Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche

Associer les notions de territoire et de temps, percevoir ce qui est déjà demain, sentir dans la normalité cette « inquiétante étrangeté » qu’est la rupture de la rationnalité rassurante du quotidien à travers une réalisation mélangeant réel et fiction, images et compositions sonores. Le point de départ de ce projet découle de la proposition de Renaud Jaillette du titre Futur France avec cette idée de mettre en scène des situations d’apparence normale mais de fait en décalage avec le réel, produisant un effet prospectif. De cette idée propre à générer de courtes scènes est venue l’envie de développer un projet plus long et ambitieux basé sur des prises de vue urbaines, des mises en scène, des interventions face caméra de témoignages réels ou fictifs et de compositions sonores mixant création et captation, l’ensemble faisant ensuite l’objet d’un traitement total ou partiel spécifique.

david neaud

blue suede drone / 21’ / 2013 Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
david neaud

La vie d’une poussière de graphite défile sous nos yeux. Matière inerte, réanimée, elle semble être mise à bout, à l’étroit, elle s’énerve, gronde, c’est le chaos. Des images macroscopiques de fleurs, organes sexuels, pistils, émettent comme des ondes intra-terrestres et nous remettent à l’heure de notre éphémère présence. Des grains de riz se déplacent, grouillent le son. On se laisse surprendre à penser à notre décrépitude. Les lois de la nature se rappellent à nous, vivant cellulaire, réminiscences métaphysiques, hasard, big bang...

zimoun

329 prepared dc-motors, cotton balls, toluene tank / 2013
+ Making-of de Florian Buerki / 7’26 / 2013
Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
zimoun

Installation permanente. DC-moteurs, coton, des fils, alimentation, système d’éclairage, support d’un banc, réservoir de toluène (1951). Dimensions: 9.4m x 12.8m haut / 30.8 x 42 ft. Situé à Dottikon, Suisse. Architecture et conseil par Hannes Zweifel. Atelier et production sur le site assistance par Florian Bürki, Ulf Kallscheidt, Janis Weidner, Marlene Hirtreiter et Annie Rüfenacht. Video ‘Making-of’ de Florian Bürki. Design et développement du système d’éclairage par Davide Groppi. L’architecture de paysage par Hannes Zweifel et Samuel Interbitzi. Coordination du projet sur le site à Dottikon par Bruno Bachmann. Constructive ingenieurs Hans Jörg Baumann et Arthur Hauser. Livre: concept, management du projet et design graphique par Raffinerie AG. Photographie par Zimoun et Janis Weidner / Studio Zimoun. Video par Zimoun.

david letellier

CATEN / 3’03 / 2012 Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
david letellier

Création originale pour l’église du Vieux St-Sauveur lors d’]interstice[07, Caten est une sculpture en lévitation, déterminée par la gravité et guidant l’évolution d’une composition sonore.

300 fils suspendus à deux cordes, elles-mêmes reliées aux extrémités à des bras en lente rotation, forment une surface évanescente qui dialogue avec l’architecture. Par un effet de miroir symbolique, les courbes particulières des fils, créées par la force de gravitation, reflètent la forme des voûtes de l’église. Caten oppose l’éphémère à l’éternel, le mouvement à l’immuable et met en tension la légèreté avec la stabilité millénaire de l’espace. La composition sonore est inspirée par la solmisation des prières médiévales, et notamment des premiers vers de «Ut Queant Laxis», ou hymne à Saint-Jean-Baptiste, utilisée au XIe siècle pour constituer les noms des notes de la gamme solfégique des pays latins.

À chaque demi-tour, les moteurs émettent une des quatre premières notes de la gamme (Ut, Re, Mi, Fa), créant ainsi une suite d’intervalles déterminés, mais constamment reconfigurés de manière aléatoire. Les basses fréquences entrent en résonance avec l’espace et réaffirment le caractère transcendantal d’un lieu autrefois consacré.

Le nom Caten est dérivé de caténaire, qui désigne la courbe plane formée par une corde pendue entre deux points.

Renaud Jaillette

VIdéo triptych / 10’47 / 2013 Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
renaud jaillette

Video Triptych est un projet qui regroupe trois films musicaux : Dragons, Normandia et Jun. À travers une recherche esthétique, rythmique et scénaristique basée sur le thème de la chaleur, chacune des vidéos se diffère des autres dans le travail d’écriture et les techniques de réalisation. C’est en suivant cette même ligne directrice que le projet mêle différentes notions comme l’expérimentation d’images préexistantes provenant du web, l’incrustation et les effets spéciaux, la direction d’acteur, la recherche plastique qui émerge de la création de décors, de costumes et de maquillages.

On retrouvera aussi des concepts plus spécifiques et propres à cette œuvre comme l’intention de tromper le spectateur en écrivant et en tournant les rushs d’un film amateur totalement factice dont certaines failles révèleront un univers étrange et inquiétant, s’opérant dans des situations charnelles, voire érotiques, oniriques et parfois cauchemardesques.

Pierre Le Cann

varia / 9’55 / 2011 Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
pierre le cann

57 individus de tous âges, de toutes nationalités de tous niveaux techniques, dans des contextes différents et à des moments distincts se trouvent réunis dans une parenthèse temporelle autour d’une même partition.

La musique cesse de se définir exclusivement par la présence du son. Plus décisive est l’irruption du temps. Un temps propre à chacun. A partir d’une simple ligne écrite, le même événement s’ouvre à une « harmonie de différences ». Varia laisse les sons se produire et détruit la mélodie pour revenir à son essence première, débarrassée de ses codes harmoniques. Cependant, Varia a ceci en commun avec la musique conventionnelle qu’elle impose un départ cohérent. Attaque simultanée. Point de repère. Ensuite, chacun suit sa trajectoire propre, raccourcit ou allonge les sons, produit à volonté le timbre qu’il souhaite. Dès la première note, chaque interprète est promu au rang d’individualité autonome. Chacun est lui-même. Sans pour autant être une anarchie, Varia ne nourrit pas l’illusion qu’être au centre, c’est présider. Elle offre à chacun d’être son propre centre.

Varia ne vit (vibre) pas à l’unisson mais établit une relation entre chaos et richesse. Varia n’est pas un morceau de Chopin, c’est un bruit, un brouhaha, un grouillement, une idée qui bouillonne.

Thibault Jehanne

bourbon St. / 5’34 / 2012 Le Quatorze
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche

24 heures à Bourbon Street à la Nouvelle-Orléans. Bourbon St. est réalisé à partir d’une webcam diffusée en direct sur Internet. Portrait d’une rue à travers une fenêtre : fenêtre de l’ordinateur.

Art Lab

Le Style DIWO
du 13 au 24 mai de 15h à 19h sauf le dimanche
art lab

]interstice[ s’associe au Style DIWO (Do it with others), nouveau tiers-lieu créé en 2014 pour plusieurs propositions et collaborations inédites. Le Style DIWO est un espace collaboratif dédié à la réflexion et l’initiative autour des relations aux publics, institutions et partenaires privés. Il fonctionne comme plateforme contributive et évolutive, un espace d’informations, d’échanges, de réflexions, de découvertes et de rencontres entre artistes, théoriciens, publics, acteurs culturels et ouverte à toutes les disciplines (scientifiques, sociales, économiques, urbaines...).

Les Ondes

Atelier de création radiophonique

Pour la troisième année, les étudiants de l’ESAM peuvent s’engager dans la création de projets radiophoniques. Cette année, le Festival les accueille dans le lieu du style DIWO pour accueillir conjointement les publics et les artistes afin de produire sur place des programmes qui seront intégrés dans la grille de la web radio de l’ESAM. Cet atelier est ouvert à la participation du public.

Complément d’objets

Laboratoire de fabrication / Augmented Reality Sandbox

Chaque mois, Relais d’sciences met à disposition des usagers du « Style » un objet en lien avec le numérique afin d’en détourner ou d’en enrichir les usages. Baptisé « Complément d’objets », ce dispositif accueillera pour le temps du festival un bac rempli de sable fin surplombé d’une caméra 3D et d’un vidéoprojecteur. Lorsque le visiteur manipule le sable, la projection fait apparaître un paysage virtuel et coloré qui épouse les formes, la topographie et les modulations de la surface du sable, mais aussi de la pluie ou de la neige. Imaginée par des chercheurs de l’Université de Californie (Davis) http://www.ucdavis.edu/, ce bac à sable numérique est un objet hybride, interactif, à la frontière entre la recherche et la création numérique.

Cette présentation comprendra un temps dédié pour détourner cette Sandbox et la faire évoluer en Soundbox. Seront associés à ce travail des étudiants en art, en informatique et des publics pluriels souhaitant découvrir l’objet en avant-première.

Relais d’sciences est centre de culture scientifique et technique de Basse-Normandie. Cette collaboration préfigure les actions de la future « maison de la recherche et de l’imagination » qui a l’ambition d’être un centre de sciences de nouvelle génération, encore inédit en France, par sa dimension « LivingLab/FabLab » qui met la participation active des publics au cœur de la démarche culturelle.

Résidence d’artistes

Le Syle DIWO accueille David Neaud, Suhyun Choi & Sunyoung Choi en résidence pendant la durée du festival. Ils présenteront leur performance sonore et théâtre d’ombres le mardi 20 mai vers 22h à l’Artothèque, espaces d’art contemporain.

franck Dubois / L’atelier(s)

ésam caen/cherbourg
site de caen, atrium

mardi 20 mai à 12h30

L’atelier(s) est une initiative conduite par Franck Dubois, artiste plasticien. Pendant sept ans (1999-2006), une programmation de musique expérimentale était hébergée dans un ancien garage du centre ville d’évreux. Une quarantaine d’artistes s’y sont succédé avec pour trait commun l’improvisation et la création in-situ.

Aujourd’hui cette programmation se déroule sur plusieurs lieux et en étroite collaboration avec différentes structures : La Cue Méga Pobec, le CDR évreux (Conservatoire à Rayonnement Départemental), la scène Nationale évreux-Louviers, l’Abordage à évreux, l’association PiedNu au Havre et le Musée d’Art, Histoire et Archéologie d’évreux.

http://lateliers.free.fr

Damien simon / le bon accueil

ésam caen/cherbourg
site de caen, atrium

mercredi 21 mai à 12h30

Lieu protéiforme situé le long du canal Saint-Martin à Rennes, le Bon Accueil est à la fois un lieu de production et d’exposition, un café ainsi qu’une librairie spécialisée Sound art.

La programmation artistique du Bon Accueil propose principalement de découvrir les œuvres d’artistes français et européens utilisant comme médium le son. à la frontière des arts visuels et de la musique le Sound art se matérialise par des œuvres sensibles sous forme d’environnements et d’installations sonores. Via les Projets Lab, Le Bon Accueil fait également le pari de la jeune création en invitant deux fois par an de jeunes artistes, issus des Écoles d’art de Bretagne ou résidant sur le territoire breton, à présenter leurs travaux.

Depuis 2008 : Frédéric Le Junter, Pierre Beloüin, Pe Lang et Zimoun (CH), Sébastien Roux+Cocktail Designers, André Gonçalves (PT), Tomoko Sauvage, Tilman Küntzel (D), R-ep.org (AU), Julie Morel, Eddie Ladoire, Cédrick Eymenier, Félicia Atkinson, Pierre-Laurent Cassière, Steve Roden…

Contact

info@festival-interstice.net

accès / Lieux

1/ésam Caen/Cherbourg ésam Caen/Cherbourg
17, cours Caffarelli, 14000 Caen
+ 33 (0)2 14 37 25 00
Plan / Accès
2/La Fermeture Eclair La Fermeture Eclair
Palais Ducal, Impasse Duc Rollon, 14000 Caen
+ 33 (0)2 31 85 69 73
PLAN / ACCES
3/Artothèque de Caen Artothèque de Caen
Cours Cafarelli, 14000 Caen
+ 33 (0)2 31 83 20 35
PLAN / ACCES
4/Eglise Saint Nicolas Eglise Saint Nicolas
Rue Saint Nicolas, 14000 Caen
PLAN / ACCES
5/Chapelle du vieux Saint-Sauveur Chapelle du vieux Saint-Sauveur
Place Saint-Sauveur, 14000 Caen
PLAN / ACCES
6/Le Style DIWO Le Style DIWO
Place Saint-Sauveur, 14000 Caen
PLAN / ACCES
7/Conservatoire Conservatoire
Place Saint-Sauveur, 14000 Caen
PLAN / ACCES
8/L'Ecume des Nuits L'Ecume des Nuits
Place Saint-Sauveur, 14000 Caen
PLAN / ACCES
9/Le Quatorze Le Quatorze
Place Saint-Sauveur, 14000 Caen
PLAN / ACCES

Co-producteurs


Partenaires



Mécènes

crédits / informations légales

Programmation du festival
David Dronet avec la participation de patrice grente, samuel loviton, damien simon, franck dubois et luc brou
/
Direction artistique
David Dronet / Station Mir
/
Assistant
Pierre Le Cann
Angèle Bari
Benoît Razafindramonta
/
Direction technique
manuel passard
/
Assistants
Thibault Bellière
Jean-François Herpin
Germain Henry
Romain lepage
Krystian Kohn
/ Conception ligne graphique 2014
jl & dvd
/
Conception et réalisation internet /
françois Bunel / studiosundaymorning.com
Pierre Le Cann
/
Photographies ]Interstice[
jean-marc dronet
christophe bouder
hugo renard
mathieu lion
/
Stagiaires & Bénévoles
Camille Binelli, Caroline Delaville, anto, Benoit Razafindramonta, Thibaut Bellière, jonathan daufresne, Mathieu Lion, zoé carré, Adrien lefebvre, Adrien Melchior-durand, François Gremaud, Alexandre Daull, Rémi Dufay, Cyril Favory, Jordan Grosse, Germain henry, Camille Formet, Yohann Godefroy /
Remerciements
juliet bates, Tanya rodgers, stéphanie hayes, michèle gottstein, Christophe bouder, jean-marc dronet, l’ensemble du personnel de l’ésam CAen/cherbourg, le frac basse-normandie, l’équipe d’amavada, l’équipe de l’artothèque, les membres du style diwo /
Co-Production /
Station Mir
ésam Caen/Cherbourg
théâtre de caen
artothèque de caen
Collectif Jazz Basse-Normandie
conservatoire de caen
relais d’sciences
/
Partenariats /
Ville de Caen
ODAC du Calvados
Région Basse-Normandie
DRAC Basse-Normandie
CNC/DICREAM
PRO HELVETIA
Conseil des arts et des lettres du Québec
investissements d’avenir
inmédiats
La fermeture éclair
l’atelier(s)
le bon accueil
association des étudiants de l'ésam c2
L’écume des nuits
O Chef
/
Mécénat /
fondation mécènes caen normandie
normandie emballages
Kafé Crème
/
Propriété Intellectuelle
L’ensemble de ce site relève de la législation française sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques.
/